23 août 2011

Valse, troisième temps

  Le septième jour, disait l’invitation, comminatoire. Seul le choix du moment précis était laissé au gré du cavalier, dans une fourchette étroite d’une  heure, en début d’après-midi. L’on ne danserait néanmoins que le lundi matin, de bonne heure. L’on ne boirait pas; personne ne porterait de toast à l’adresse de l’invitante. Elle tournerait lentement sur elle-même, anticipant déjà la valse... Un, serez-vous mon cavalier de l’aube incertaine? Mais vous êtes trop jeune, fier uhlan de la garde royale! Deux, peut-être vous,... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 août 2011

Bad trips ?

Entre ces deux-là, depuis quelques dizaines de millions d’années, l’affaire suit son cours... Avec des hauts et des bas. Inexorablement. A priori, ils ne sont vraiment pas faits l’un pour l’autre. Ou alors, si? Elle, camponotus leonardi, est une ravissante petite fourmi qui vit, se nourrit et se promène le plus souvent dans la canopée de la jungle thaïlandaise, tout près du soleil. Lui, qui répond au nom charmant d’ophiocordyceps unilateralis, est un champignon tubulaire qui préfère (et de loin) l’ombrage des grosses feuilles... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 15:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
26 juin 2011

Le matelassier

C’était un petit bonhomme qui passait inaperçu. La septantaine avancée, le cheveu rare et filasse et l’œil un peu injecté de sang, il se faufilait en manteau gris entre les files de parieurs aux guichets de Vincennes, l’hiver. On ne le voyait jamais à Longchamp, à Chantilly ou même à Auteuil. Seul le trot l’intéressait... et encore. Mieux vaudrait dire qu’un unique trotteur retenait son attention, de décembre à mars. Dans cette histoire, il n’y avait que lui et ce cheval. Le bel animal appartenait à la plus grande écurie de trot... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2011

Ecoute les cerfs-volants

  A l’époque où ce mur courbe et la parabole hémisphérique qui le flanque ont été construits, les gens ne connaissent pas encore la télévision. A peine écoutent-ils la T.S.F. au salon, après le dîner. Entre les habitants de l’anguleuse Terre d’Angles, l’information circule par le bouche-à-oreille ou par les nouvelles écrites, un brin plus fiables, disent-ils. Ces échanges permanents font travailler des milliers de messagers. Pédestres, équestres ou vélocipédiques, à raison de 30% par mode de locomotion, les 10% restants se... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2011

A propos d’apodidés

  Bon! C’est entendu. Pour qui les aura vus qui tournaient et viraient au-dessus de ce jardin presque carré dont se souvient belle lurette, ils étaient bien sympathiques, les couples de martinets noirs (apus apus). A coups d’ailes frénétiques alternant avec de longs planés tranquilles contre le vent, ils chassaient sans répit des insectes dont ils portaient déjà le deuil, tout de noir vêtus, en fondant sur eux. En vol permanent - on dit qu’ils montent jusqu’à 1000 mètres pour chasser - ils dorment et font même l’amour en... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2011

Du début des temps... et de leur fin

Dans les années 60 d’un autre temps, le grand Cavanna a publié une œuvre magistrale intitulée Les Aventures de Dieu. En bon Rital, fidèle à la Bible romaine, il avait commencé par la Genèse. Loin de moi l’idée de vouloir l’imiter dans un tel travail de Titan. Je souhaite seulement combler une petite lacune... d’avant le début des temps, qui risque d’avoir de néfastes conséquences après leur fin (aux temps). Lorsqu’Il conçut le projet de créer l’Univers – mais Dieu sait-Il encore quand ? – Il conçut bien, en même temps, qu’il... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mai 2011

Chers disparus

Voilà! On part pour dresser une petite liste de tous ceux que l’on ne voit plus. Et l’on s’aperçoit qu’ils ne sont plus là, tout simplement parce que le monde a changé.   Vous souvenez-vous, Madame Germaine, des heures passées avec vos voisines dans le lavoir au bord du ruisseau à savonner, brosser, rincer le linge? Lavandières, oui, mais si loin d’amours portugaises tant  espérées. Plus connu, parce que plus romantique, que le détecteur de fuites de gaz (nez collé au bout de son long tuyau, dans les rues des villes),... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2011

Un peu rond, un peu roux...

Cher Jesse Heiman, Tu jouais du trombone à coulisse avec beaucoup de conviction, la première fois qu’on ne t’a pas vu. C’était dans American Pie 2 (2001). T’avais l’air sympa, un peu rond, un peu roux... Jeune collégien, vraiment un emploi qui t’allait comme un gant. D’ailleurs dix ans plus tard (tu en as 32 ou 33 aujourd’hui), t’as rien changé: toujours jeune collégien. Enfin, un peu moins jeune, mais collégien plus que jamais. Et toujours figurant. Tu es en effet l’éternel figurant. Celui qui apparaît dans plus de cent... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
01 mai 2011

On n’enterre jamais personne le premier mai

Je n’ai pas de muguet à vous offrir. Juste deux ou trois roses. Qui ne sont pas à moi. Comme souvent, je marchais, ce matin, le long du cimetière. Au bord du trottoir, toutes les places de parking étaient vides. Il est vrai que l’on n’enterre jamais personne le premier mai. Une petite voiture grise, sale, rouillée, s’est arrêtée près du portail métallique, devant moi. Une portière a émis une plainte criarde. L’homme qui est descendu de l’automobile était grand. Son pantalon gris tirebouchonnait. De ses épaules étrécies tombait une... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 13:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2011

Chat... ch’ complique un peu

Peut-on faire confiance à ce beau spécimen de mau égyptien pour assurer la sécurité dans la volière de l’oiseleur? Depuis quelques mois déjà, je me pose la question. Peut-on vraiment?   Ses yeux en amandes vert vif garantissent en tout cas son aptitude certaine à tous les travaux d’observation et de surveillance... Curieusement, lit-on maintenant, les maus sont très répandus de nos jours aux Etats-Unis d’Amérique. Je suis même prêt à parier qu’ils sont particulièrement nombreux qui cohabitent... à Memphis (Tennessee).... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 21:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :