Selene

Lorsqu'elle compose ses sensuelles historiettes nocturnes, Séléné dit il ou elle... restant sur son quant-à-soi.

Pourtant, lisant elle aime, les plus nombreux lecteurs, et même les lectrices (un sondage sérieux le montrerait aisément), lisent Séléné aime...

Pour peu que le héros tienne dans la brève narration quelque rôle plaisant, en trouvant il, les hommes lisent je. Lisent l'autre (... un soupçon de mépris, un brin de condescendance), si Séléné  prête à celui-là des allures un peu moins nobles.


Mais, quoi que nous lisions, je sais bien que, toujours, Séléné rit sous cape. Colombine se moquant d'Arlequin, pour son petit plaisir (... et le nôtre), elle nous mène par le bout du nez... jusqu’au bout de la nuit pâle.

Antoine Mack