23 août 2011

Valse, troisième temps

  Le septième jour, disait l’invitation, comminatoire. Seul le choix du moment précis était laissé au gré du cavalier, dans une fourchette étroite d’une  heure, en début d’après-midi. L’on ne danserait néanmoins que le lundi matin, de bonne heure. L’on ne boirait pas; personne ne porterait de toast à l’adresse de l’invitante. Elle tournerait lentement sur elle-même, anticipant déjà la valse... Un, serez-vous mon cavalier de l’aube incertaine? Mais vous êtes trop jeune, fier uhlan de la garde royale! Deux, peut-être vous,... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :