27 janvier 2011

Il n’y a plus de larmes...

Le cri d’acier... Nouveaux poèmes du temps de la guerre. Celle de 1914-1918. Poèmes introduits par ces mots, en couverture: Les heures passent. Les blessures demeurent. Alfons Petzold, auteur autrichien, correspondant de Stefan Zweig, influencé par Heinrich Heine, n’a certainement pas connu une vie heureuse. Ses œuvres s’en ressentent. Et plus particulièrement ces poèmes qui décrivent avec amertume les horreurs métalliques de la guerre.Il est né en 1882 à Vienne, fils d’un ouvrier, affligé très tôt par une mauvaise... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :