03 janvier 2011

Je suis le maître du monde !

Cheval cabré (Leonardo da Vinci)   Ah! Que j’aimais, à cette époque lointaine de ma jeunesse, dévorer ces romans dont les méchants rêvaient de devenir les maîtres du monde et dont les héros, droits dans leurs bottes, se battaient, ferraillaient pour empêcher les premiers de parvenir à leurs fins coupables! Walter Scott, Alexandre Dumas, Théophile Gautier, Michel Zevaco, Fenimore Cooper, Karl May et tant d’autres auteurs admirés... ... auxquels il convient d’ajouter aujourd’hui  (heureuse et récente trouvaille) A. M.,... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:42 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

20 octobre 2010

Effet papillon

Avec tous leurs essais pour modifier génétiquement des organismes qui ne leur demandaient rien, ils avaient fini par enfirouaper, là-bas en Australie, tous les anthérozoïdes des durs casuarinas dont le bois mollit tout à coup. Par effet papillon inexorable, cette pratique honteuse provoqua, à des milliers de kilomètres de là, les conséquences les plus dramatiques et les plus aberrantes qui se pussent imaginer. Jugez plutôt. Sur l’agripaume à fleurs roses, en Afghanistan, l’agrion aux ailes d’améthyste dut céder sa place à... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
28 septembre 2010

Elégie-paradis

Photo Antoine Mack Si longtemps, tu as marché pour venir ici, dans ce vert paradis où se parent de bleu, de rose les grenouilles.Tu arrives trop tard, vieil Adam!Eve, impatiente, ne te tendra plus la pomme... Antoine Mack
Posté par Oiseleur à 17:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2010

Le type qui transpire (D’r Schweissdissi)

Photos Antoine Mack Cet homme-là est connu ici comme le houblon. Ou le loup blanc, si vous préférez, mais ça fera moins local... Il pèse 4500 kilos et mesure 5,60 mètres. On pourrait dire de lui qu’il est représentatif de chaque Mulhousien et, paradoxalement,  il est exilé dans un jardin botanique, à l’écart, entre trois haies vives. C’est le type qui transpire.Une confrérie de défense du parler alsacien a emprunté son surnom. Mais cet honneur n’est pas ce qui fonde sa réputation. Il symbolise, dit-on, le travail, appuyé sur... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 14:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
15 septembre 2010

Piéton dans ma ville

Je laisse derrière moi la clinique et m’oriente vers les arches de Buren qui enjambent le tram. Traversées les voies, j’entre dans la rue de l’Arsenal. Ensuite, deuxième à gauche. Rue des Franciscains. Dans la langue ancienne, celle du temps des couvents intra muros, parce que les moines marchaient les pieds nus dans leurs sandales, été comme hiver, elle s’appelait la rue des va-nus-pieds. C’est une rue pas bien droite. Pour éviter que l’on remarque que titubent ceux qui sortent du Gambrinus, brasserie fréquentée le soir tard par des... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 14:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2010

Petit précis de bonne politique d’urbanisme

Lahore Le maire: Le point n° 37 de l’ordre du jour de ce conseil appelle l’attribution de noms aux cinq rues du nouveau lotissement situé le long de la rivière D. Il s’agit d’un ensemble d’une cinquantaine d’immeubles à caractère social que la loi nous oblige à construire sur le territoire de la commune. Ce sont en fait des maisons individuelles érigées sur des terrains de trois ares qui permettent l’aménagement, à l’arrière, soit d’un jardinet potager, soit d’un minuscule espace d’agrément. Le Directeur du Service d’aménagement... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 16:38 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2010

Pieds nus

Dimanche dernier, vers onze heures du matin, j’ai rencontré deux chaussures de dame. Abandonnées au bord de la route que j’empruntais pour retourner chez moi, après une heure de marche en forêt. A qui appartenaient ces chaussures? A une femme certainement, mais cette femme, que faisait-elle là? S’est-elle déchaussée dans la nuit de samedi ou alors dimanche à  l’aube? Pourquoi l’a-t-elle fait? Avait-elle mal aux pieds? A-t-elle poursuivi son chemin après avoir enfilé des bottes de sept lieues? Ou alors, est-elle montée, en... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 21:45 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :
29 juin 2010

Paresseux aphorisme

  Un matin, soleil levant, mais lui encore somnolent, Lao Tseu me dit Deux points, ouvrez les guillemets... Il vaut mieux ne rien faire... J’approuve volontiers le philosophe, l’applaudis même des deux mains et retournerais presque, sans hésiter, me royaumer sur ma couche. Il est encore si tôt! Il vaut mieux ne rien faire... est une affirmation qui me sied le plus agréablement du monde. Ces mots se suffisent à eux-mêmes! Le problème (de conscience, pour l’intarissable bavard que je suis) est que vous n’auriez plus rien à... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 16:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2010

Sale temps pour un loup

Le Petit Chaperon Rouge (Gustave Doré) - (détail macabre)   Le poil terne, le flanc creusé par quinze jours de jeûne, Griff R., loup neurasthénique, saisit une chaise de jardin et la tira jusqu’au lit de la mère-grand. Le crissement aigu du fer sur les tomettes agaça les tympans de l'aïeule qui grinça des dents. Griff R. s’assit à califourchon sur le siège en croisant ses pattes antérieures sur le dossier. Le tic nerveux qui faisait trembler  sa patte arrière droite provoqua un couinement geignard et répétitif de la... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 15:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2010

Conversation avec un ours

Antoine Mack Mais qu’est-ce que tu fais là, mon bel ours, coincé dans l’écorce du chêne? C’est une vieille histoire, l’Oiseleur. Oh oui, une très vieille histoire... Je veux bien te la raconter, si tu me promets de ne pas la répéter sur ton blog. Mais comment sais-tu que j’ai un blog, mon cher ours? Ben, tu viens ici, tu me tires le portrait et tu me poses des questions. J’imagine facilement que c’est pour trouver une aventure à raconter. Les oiseaux m’ont prévenu, tu sais. Ils vont, ils viennent, ils observent, ils bavardent.... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:35 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :