20 avril 2011

On the road for ever

Ils étaient ceux qui marchaient, ceux qui allaient de village en village, mal vêtus toujours et souvent claudicants. Ils s’arrêtaient dans les cours et criaient pour attirer l’attention. Peaux de lapins! Vieux métaux! ceux qui achetaient. Aiguilles, ciseaux! Ficelles! Savon, brillantine! ceux qui vendaient. D’autres, plus tard, venus du Nord de l’Afrique, s’en remettaient  aux aboiements des chiens attachés à leurs niches pour proposer tapis, ceintures, portefeuilles, timidement. Les uns et les autres étaient souvent mal reçus.... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 15:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2011

Archéologie du smiley

  En 1984, Alain Nadaud a écrit un premier roman étonnant, très érudit et vraiment passionnant, intitulé Archéologie du zéro, dont je conseille, si on le trouve encore, la lecture attentive. Que M. Nadaud me pardonne d’avoir ici paraphrasé son titre génial. Surtout qu’à côté de l’étude des nobles origines du zéro, celle de la provenance obscure du smiley, c’est trois fois rien, et celle de la lamentable apparition des émoticones, c’est bien moins que zéro... Smiley! On sait le peu d’estime que je porte à cette peste... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 21:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2011

Eleanore, dans les villes-fantômes (3)

Assez bons joueurs de black jack, nous le sommes devenus aussi, Jonathan et moi. Lorsque  mon ami s’est enfin senti prêt, nous sommes partis pour la Californie. Go west, young men!   Nous posons nos malles dans un hôtel de Benton, à peu de distance de Bodie. Le lendemain, touristes parmi d’autres, nous déambulons dans les rues en terre battue de la vieille ville presque vide. Nous photographions l’église méthodiste, les panneaux indicateurs de rues (Bonanza Street, Maiden Lane, Virgin Alley...), les vieux chariots, les... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2011

Eleanore, dans les villes-fantômes (2)

Quittant Nevada City en 1857, Eleanore  et Herbert, joueurs de black jack qui accompagnent la ruée vers l’or dans l’Ouest américain, se sont séparés. Herbert redevenu solitaire, les pages de son journal ont perdu de leur entrain...  Bodie Sur les deux versants de la Sierra Nevada, les coins ne manquent pas où, un jour ou l’autre, on trouve trois ou quatre pépites un peu plus grosses que les autres, et les foules accourent. Chercheurs d’or, aventuriers, joueurs professionnels, prostituées, malfrats de toutes espèces...... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2011

Eleanore, dans les villes-fantômes (1)

Bodie (CA): ghost town de la ruée vers l’or, à 300 kilomètres à l’est de San Francisco, dans la Sierra Nevada. L’une des villes-fantômes les mieux conservées des Etats-Unis. Vers 1880, à l’aube de la période faste qui fera d’elle la deuxième ville de Californie, devant Los Angeles, elle compte déjà près de 8000 habitants, mais pas encore soixante saloons, une douzaine de bordels et autant de salles de jeu. Juste quelques commerces, une seule église et... un cimetière. Pourtant la fièvre de l’or qui y règne déjà laisse prévoir qu’elle... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 22:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2011

Les poings sur les i

 Les insinuations vipérines sont autant réprouvées que les injures grossières, j’imagine, par les chartes que l’on enterre un peu vite dans les bas de page des sites internet.Peu m’importe. Je ne lis jamais les chartes, à peine les modes d’emploi. Je me dis que le respect de quelques règles de politesse élémentaire suffira bien à m’éviter le pilori. Il n’empêche. A chaque débat un peu vif, ici ou là, on sort qui la boîte à gifles (fans de rugby?), qui le tromblon ou le mousquet (nostalgiques de Dumas, voire de Zévaco – Vous... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

23 février 2011

Lake Peigneur, 1980... et après

Aussi surprenants, aussi incroyables qu’ils puissent paraître, les événements relatés dans ce récit sont authentiques. (Sources: Spiegel.de et différents websites et blogs américains). La seule concession à la fiction que je me sois permise est la création de quelques  personnages, dont celui de Junior, neveu de Léonce, le pêcheur. Il approcherait aujourd’hui de la cinquantaine. C’est lui qui raconte. Pensez aussi à cliquer sur les photos.   L’oiseleur. © CORBIS Cette histoire, c’est notre voisin, James Lee... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 15:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2011

Après la colère

Elle est retournée dans son lit et coule des jours tranquilles vers le printemps. L’année dernière, en décembre, elle se souvient d’avoir aimé, quand fut tombée toute cette neige sur les derniers contreforts du Jura et sur les vallées vosgiennes, les grands draps blancs qui s’étendaient autour d’elle.Lorsque fut passé ce fâcheux redoux de la mi-janvier, lorsque les draps alors tachés de gris se sont déchirés, elle s’est mise en colère. Les rassemblant du Sud et de l’Ouest, par tous ses affluents, elle a précipité ses eaux vers la... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 16:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2011

Ma mère était une iconoclaste

Ma mère n’aimait pas Saint Blaise.Attention! Personne ne saurait mettre en doute sa profonde religiosité. Elle faisait ses Pâques tous les ans, allait à la messe et même aux vêpres tous les dimanches, se confessait plus souvent qu’à son tour d’un tas de péchés (véniels) qu’elle n’était même pas sûre d’avoir commis. Si j’osais, je dirais qu’elle était – mais très humblement – une sainte femme. Seulement, elle n’aimait pas Saint Blaise dont c’est la fête le 3 février et que, le matin du 4, elle aurait volontiers, tous les ans, voué... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 16:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2011

De quelques traces dissipées

Rousse, l’odeur légère du feu de fagots qui crépitait derrière l’église, à l’aube du Samedi Saint, veille de Pâques. Dans le jour encore sombre, les yeux des garçons brillaient, lumignons. Le printemps venait dans une bouffée d’encens. Sous le soleil brûlant de juin, sur les prés du bord de la Zorn, lente rivière qui traversait un vieux moulin à aubes, l’herbe s’était flétrie, lentement, depuis le matin. Le foin, plusieurs fois retourné par les faneurs, embaumait l’air qui vibrait. Fleurs bleues séchées, tiges décolorées qui... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :