07 avril 2011

Eleanore, dans les villes-fantômes (3)

Assez bons joueurs de black jack, nous le sommes devenus aussi, Jonathan et moi. Lorsque  mon ami s’est enfin senti prêt, nous sommes partis pour la Californie. Go west, young men!   Nous posons nos malles dans un hôtel de Benton, à peu de distance de Bodie. Le lendemain, touristes parmi d’autres, nous déambulons dans les rues en terre battue de la vieille ville presque vide. Nous photographions l’église méthodiste, les panneaux indicateurs de rues (Bonanza Street, Maiden Lane, Virgin Alley...), les vieux chariots, les... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2011

Eleanore, dans les villes-fantômes (2)

Quittant Nevada City en 1857, Eleanore  et Herbert, joueurs de black jack qui accompagnent la ruée vers l’or dans l’Ouest américain, se sont séparés. Herbert redevenu solitaire, les pages de son journal ont perdu de leur entrain...  Bodie Sur les deux versants de la Sierra Nevada, les coins ne manquent pas où, un jour ou l’autre, on trouve trois ou quatre pépites un peu plus grosses que les autres, et les foules accourent. Chercheurs d’or, aventuriers, joueurs professionnels, prostituées, malfrats de toutes espèces...... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2011

Eleanore, dans les villes-fantômes (1)

Bodie (CA): ghost town de la ruée vers l’or, à 300 kilomètres à l’est de San Francisco, dans la Sierra Nevada. L’une des villes-fantômes les mieux conservées des Etats-Unis. Vers 1880, à l’aube de la période faste qui fera d’elle la deuxième ville de Californie, devant Los Angeles, elle compte déjà près de 8000 habitants, mais pas encore soixante saloons, une douzaine de bordels et autant de salles de jeu. Juste quelques commerces, une seule église et... un cimetière. Pourtant la fièvre de l’or qui y règne déjà laisse prévoir qu’elle... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 22:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2011

Heure musicale

Violon d'Ingres, Man Ray  Est-ce encore de plaisir qu’il convient de parler, cher Marquis? Entre seconde et tierce, pour passer à l’heure d’été, sont-elles donc devenues importunes, ces coupures de sommeil!  Comme elles nous indifféraient naguère puisque nous ne dormions pas! Les angelots du plafond s’en souviennent encore... Vous préfériez alors célébrer mon corps et le compariez souvent au Violon d’Ingres de Man Ray. Un cello, disiez-vous, dont vous aimiez caresser, avec les mots, avec les mains, caisse de... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 16:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
23 mars 2011

Articulets désarticulés (5) – Spécial télés

Quotidiennement (et involontairement), les articulets désarticulés deviennent aussi une grande spécialité des télévisions. Voilà quelques aperçus récents qui auraient pu figurer, contribution marginale, dans une édition qui s’appelle, si je me souviens bien, Boulevard des mots dits. Rugby Un trois-quarts-aile écossais veut déborder ses adversaires anglais et se fait transporter hors des limites du terrain par de méchants défenseurs à la solde d’Elisabeth, deuxième du nom. Commentaire enthousiaste d’un consultant (i.e.... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:47 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2011

Fenêtre des temps qui s’envolent

  Fenêtre ©Martinke_HIls remontent le temps, les instantanés de Martinke.Le 25 février 2011, elle appuie sur le déclencheur de son i.Phone et vous voilà transportés à Saint-Raphaël, le 25 février 1911. Cent ans en arrière en une fraction de seconde! Ils musardent dans les siècles qu’ils traversent, les instantanés de Martinke.Pour s’agrémenter d’une musique qui leur va, ils s’arrêtent le 22 avril 1959, loin de Saint-Raphaël, à New York City.  - All blues... Miles Davis, Julian “Canonball” Adderley, John Coltrane, Bill... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 10:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2011

Dans l’air froid du matin

© BBC News Quatre heures, en ce premier lundi du carême. La ville a éteint toutes ses lumières. Il fait encore nuit noire sur le Rhin.... et voilà que se mettent à vivre, dans les ruelles étroites de la vieille ville, de la Place du marché jusqu’aux abruptes collines de la cathédrale et de la Heuwaage (la pesée du foin), des centaines de lanternes multicolores. Porteurs d’étranges images satiriques, ces lumignons se dressent sur les têtes des musiciens de nombreuses cliques qui s’avancent au rythme lent des fifres et des... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2011

Les poings sur les i

 Les insinuations vipérines sont autant réprouvées que les injures grossières, j’imagine, par les chartes que l’on enterre un peu vite dans les bas de page des sites internet.Peu m’importe. Je ne lis jamais les chartes, à peine les modes d’emploi. Je me dis que le respect de quelques règles de politesse élémentaire suffira bien à m’éviter le pilori. Il n’empêche. A chaque débat un peu vif, ici ou là, on sort qui la boîte à gifles (fans de rugby?), qui le tromblon ou le mousquet (nostalgiques de Dumas, voire de Zévaco – Vous... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:51 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2011

Articulets désarticulés (4)

  ©WAYWARDQuestionnements philosophico-politiques du 29 février   Quand on introduit une pensée de Jean-Baptiste Botul dans le cerveau de BHL, l’opération provoque-t-elle toujours un court-circuit? Si l’inverse avait pu se produire (pensée de BHL dans le cerveau de JBB), pensez-vous que l’on eût pu déclencher un phénomène identique?OOOOO Je me suis toujours demandé si la pensée de Karl Marx n’était pas plutôt pipomarxienne que tendance Groucho, ce que l’on veut nous faire accroire. Je ne me souviens pas de m’être jamais... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 21:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
23 février 2011

Lake Peigneur, 1980... et après

Aussi surprenants, aussi incroyables qu’ils puissent paraître, les événements relatés dans ce récit sont authentiques. (Sources: Spiegel.de et différents websites et blogs américains). La seule concession à la fiction que je me sois permise est la création de quelques  personnages, dont celui de Junior, neveu de Léonce, le pêcheur. Il approcherait aujourd’hui de la cinquantaine. C’est lui qui raconte. Pensez aussi à cliquer sur les photos.   L’oiseleur. © CORBIS Cette histoire, c’est notre voisin, James Lee... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 15:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :