17 novembre 2009

Calculs pervers

Il est assis devant son ordinateur, immobile. Il va ouvrir une page de calcul... dans laquelle l'attendent 17.179.869.184 cases. Ses paumes sont moites. Au bout de ses doigts, à l'extrême pointe des dernières phalanges, ses nerfs s'agacent d'un courant qu'il ne contrôle pas. Il effleure une touche et la page s'ouvre... Un frisson, d'aise et de crainte à la fois, court le long de son dos, comme aux années de son enfance finissante, quand il lisait en cachette des livres interdits. Le sang bat plus vite à ses tempes. ... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 octobre 2009

Envie d'automne

J’ouvre les volets. Les Vosges sont belles, ce matin. Sous le voile de brume bleue qui se lève, les pentes se sont habillées des oranges de l’automne et parées de quelques ourlets de rouille. Il va faire beau et chaud. C’est l’été indien. Nous pourrions prendre les chaussures de marche, nous habiller léger et partir tout de suite. Passé Guebwiller, nous laisserions la voiture à Lautenbach, prendrions le sentier du Club vosgien, marcherions deux bonnes heures jusqu’au lac de la Lauch niché au fond de son cirque boisé. Assis sur un... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 15:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
12 septembre 2009

Quetsches d'Alsace

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal,... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 16:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
30 juin 2009

Curieux...

Il est allé marcher dans le bois, derrière chez lui, pour discuter un peu avec les écureuils. Politique, sport ou météo, allez donc savoir... Quand il rentre, il ne la voit pas, sa petite femme. En train de s’habiller peut-être, à l’étage, se dit-il. Il feuillette un instant le journal, debout dans le salon, lève un volet qui est resté baissé, à l’arrière de la maison. Se dit qu’il faut faire entrer le soleil. Il revient, écoute japper deux fois le chien des voisins, s’arrête soudain au milieu de la pièce. Fermant les... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 16:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2009

Sur une île balte

Les lendemains de fête, je m’offre un petit plaisir. A midi, je pose dans mon assiette un maquereau frit, mariné au vinaigre, et une pomme de terre en robe des champs. A côté, je me sers une carafe d’eau. Dès la première bouchée, en fermant les yeux, je me vois assis, les pieds dans le vide, au bord d’une falaise. A l’endroit précis de cette île de la Baltique d’où glissa une église qui alla s’abîmer au fond de la mer, comme le racontait Norfolk Lawrence dans Le Rhinocéros du Pape. Il me suffit alors de tendre l’oreille pour... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 15:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2009

Les cigognes

© Hervé Michel Les cigognes de mon enfance étaient des oiseaux sauvages et migrateurs. Elles venaient chaque année passer l'été avec nous, vacancières un peu hautaines, un peu fières. Depuis leur nid, en haut d'un clocher, d'une cheminée, d'un peuplier, elles nous regardaient de haut. Ce nid, il ne fallait pas y toucher, de peur qu'elles ne reviennent plus. A la fin du mois d'août, avec les hirondelles, elles repartaient en Afrique. L'hiver passé, quand la première cigogne apparaissait dans le ciel, le bruit courait... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 22:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

26 mai 2009

La vie facile

Parfois, j’ai l’air d’un imbécileQuelqu’un doit m’expliquerPourquoi la vie qu’on dit facileC’est la plus compliquée.(David Mc Neil) Vous ne vous en rendez pas compte tous les jours, mais nous vivons dans un monde truffé de contradictions... Pour vous, je conçois que ce soit vraiment difficile, parce que l’on vous laisse délibérément dans l’ignorance. On vous empêche de savoir, on vous cache tout, on vous jette toutes sortes de poudres aux yeux. Vraiment pas une partie de plaisir, votre vie! Pour moi, par contre, tout baigne!... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 14:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
05 mai 2009

Bretzel

Dans l'auberge tranquille, la serveuse a déposé devant vous le demi de bière d’Alsace. Faux col de mousse fraîche, s'élevant en douce colline enneigée au-dessus du verre perlé de gouttelettes. Sur le petit arbre nu qui se dresse au milieu de la table, vous saisissez le bretzel. Il présente une partie dodue, incrustée de grains de gros sel et, en-dessous, un noeud aux formes plus fines, plus fermes, qui promettent de craquer un peu sous la dent. Il vous faut le diviser en deux moitiés symétriques, casser une bouchée de... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 19:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2009

Zelazowa-Wola

A cette époque-là, à Zelazowa-Wola, le manoir du comte Skarbek est encore une maison campagnarde basse, prisonnière des rosiers et des clématites qui l'entourent et qui partent à l'assaut des tuiles plates et brunes du toit. Frédéric Chopin est né là. Une jeune Lorraine de vingt ans contourne la maison et découvre un étang dont elle entreprend de faire le tour. Tout est silencieux tandis qu'elle marche au bord de l'eau. Tout près, soudain, comme un roulement, rapide et sourd. Presqu'effrayée, elle lève les yeux. Juste au-dessus... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2009

Panthéon littéraire

J’aimais alors flâner sur la rive gauche, entre le Pont-Neuf et la passerelle des Arts. Fouiller dans les caisses des bouquinistes vous menait parfois à faire remonter des trésors poussiéreux d’un passé depuis longtemps couvert de toiles d’araignées. Papiers épais, séchés, durcis sous les reliures usées, qui craquaient en dépliant leurs pages jaunies. Odeurs de fleurs séchées... Le Juif errant d’Eugène Sue, en fascicules à cinq centimes... Les œuvres complètes de Platon, en deux volumes, annotées à la plume sergent-major (encre... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :