27 octobre 2010

Etrangers au château – 4. Rouge, pair et manque

- Le 16, rouge, pair et manque. Il n’y a que Rocky qui gagne sur ce coup. Croupier plutôt maladroit, Rüdiger le Luxembourgeois lançait ce soir-là la petite boule de la roulette depuis deux heures déjà. Et Jonathan l’Irlandais ratissait avec une étonnante adresse les plaques que jetaient sur le tapis aux trente-six cases rouges et noires les dix joueurs qu’ils avaient attirés. Ces deux-là avaient le chic pour monter ensemble les entreprises les plus inattendues. Comme d’ouvrir un casino clandestin dans le bureau le plus... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2010

Etrangers au château – 3. Mat en trois coups

Nicolae Ceaucescu n’était encore qu’un obscur membre lambda du Comité central du parti communiste roumain quand Ilie avait quitté son pays. A quarante ans passés, Ilie demeurait maintenant à Pourtalès, en attendant que son affaire s’arrange. Là-bas, en Roumanie, il avait été pharmacien. En 1960, en France, il n’était plus rien. Et il attendait que l’on veuille bien statuer sur son dossier... Est-ce qu’il gagnait sa vie en s’occupant du petit bar de notre baraquement? J’en doute. Mais nous ne posions pas trop de... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2010

Etrangers au château – 2. Rock’n’roll

Rocky était Hongrois. Il était arrivé à Strasbourg fin 1956, après l’insurrection populaire d’octobre-novembre dans son pays et l’entrée des chars soviétiques à Budapest. Je crois que je n’ai jamais entendu ni son vrai nom, ni même son prénom. Par contre, il nous racontait souvent ses aventures dans les rues de Budapest, où il faisait face aux Russes. Il savait dire sa chance de n’avoir pas fini au nombre des quelque 3000 morts recensés, l’aubaine enfin d’avoir pu s’échapper, comme 21000 compatriotes, juste avant le 21... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2010

Etrangers au château – 1. L’assaut

Remontant la grande allée du parc, à l’arrière du château, nous formons une bande qui devrait inspirer l’inquiétude. Placez-vous face aux jardins, dans l’embrasure de la porte-fenêtre du grand salon, et regardez. A gauche, l’un derrière l’autre, avancent les réfugiés de l’Est, les Hongrois Rocky et Janos, pas loin des vingt-cinq ans tous les deux, puis Ilie, le Roumain, le cheveu rare déjà, à l’entrée de la quarantaine. Ils ont l’air farouche tous les trois et les traits hâves. Ils ne mangent pas à leur faim tous les jours... ... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2010

Effet papillon

Avec tous leurs essais pour modifier génétiquement des organismes qui ne leur demandaient rien, ils avaient fini par enfirouaper, là-bas en Australie, tous les anthérozoïdes des durs casuarinas dont le bois mollit tout à coup. Par effet papillon inexorable, cette pratique honteuse provoqua, à des milliers de kilomètres de là, les conséquences les plus dramatiques et les plus aberrantes qui se pussent imaginer. Jugez plutôt. Sur l’agripaume à fleurs roses, en Afghanistan, l’agrion aux ailes d’améthyste dut céder sa place à... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 18:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
15 octobre 2010

Serenissima

Conrad Ferdinand Meyer (Zurich, 1825 – Kilchberg, 1898) est l’un des plus grands conteurs suisses de langue allemande du XIXe siècle. Il est notamment l’auteur de romans historiques dont certains ont  pour cadre l’Italie. Il a laissé aussi des poèmes d’une grande sensibilité. Meyer croque ici, en quatre couplets, les fêtes de Venise, la Sérénissime. La Dolce Vita, déjà ? A Venise, le soir Sur le Canale Grande se couchent,Profondes, les ombres du soir.Sombres, cent gondoles glissent,Comme un secret... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2010

Bords de mer

Aux amies, clandestine (Polonaise de cœur), belle lurette et Vancouver Née en 1842 à Suwalki et décédée en 1919 à Lwow, la Polonaise Marya Konopnicka a exercé son beau talent littéraire comme poétesse, auteur de nouvelles, journaliste et critique. Elle a beaucoup voyagé à travers l’Europe, y compris en France. Trouvé sur un site culturel allemand, le texte ci-dessous parle de Normandie. J’en ai traduit (de l’allemand) les premières lignes. Vous-y retrouverez-vous ? Antoine Mack Bonington Richard Parkes (National... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 10:40 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2010

Autour de midi, les oiseaux

Sous le charme brun, la pie déjà cherche quoi voler. La tourterelle se baigne, près du pin, dans une flaque de soleil. Dans la cour du collège, des moineaux ébouriffent leurs plumes (sergent-major ?), piafs alignés deux par deux, bons élèves. Un sombre corbeau passe et croasse à leur adresse, professeur acariâtre, des articles du règlement intérieur et des menaces de retenue collective. Le long de la pelouse, un jouet mécanique, ailes véronèse et ventre pistache, secoue par saccades sa tête noire casquée de velours rouge.... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 17:38 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :