27 mars 2010

Heure bleue

C’est l’heure bleue. L’heure exquise où, marquise, vous me tendez les bras, l’heure lente où, charmante, vous vous abandonnez. C’est l’heure brune où la lune, près du phare arrêtée, offre à nos ébats une once d’éternité. C’est l’heure étrange où les angelots veillent encore. Aux quatre coins du ciel, ils doivent nous guetter. Viens vite, rejoignons-les. Vois le temps qui s’envole. C’est l’heure d’été! Antoine Mack  
Posté par Oiseleur à 17:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2010

Jeunes chevaux

Ron Kimball - Wild  horses Connais-tu les prairies fleuries Où l’on fait entrer le troupeau Qui court, la bouche ouverte au vent? Jeunes chevaux! Jeunes chevaux!   Par-dessus les fossés et les chaumes Et le long des haies de rouge-épine Vole le trot des couples ombrageux, Des pommelés, des gris, des bais, des rouans.   Aux jeunes et blancs matins d’été Qui se sont envolés, ils ont henni. Le nuage a jeté la foudre. Remplis de peur, Ils ont pris la fuite; ils galopaient.   Leurs naseaux gris... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 14:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
14 mars 2010

Kind of blue

    Le monde est bleu Elle en robe bleue   Accoudée à la fenêtre observe-t-elle le ciel tout bleu? Ecrire alors sur la feuille de ce ciel des mots bleus   Admire-t-elle la mer là-bas? Avec une encre sympathique dessiner dans l'eau d'azur des poissons bleus dont les écailles lancent vers ses yeux des reflets blancs - des reflets bleus.   Sur le vieil électrophone placer un disque - blue note - laisser la trompette de Miles envahir la chambre aux rideaux bleus. - Que regardes-tu? -... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 20:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2010

Une femme

Femme nue, assise, accoudée sur un coussin, riant (Rembrandt) Il arrivait au romantique Heinrich Heine, dont les joues ruisselaient si souvent de larmes et dont le cœur saignait facilement pour de tendres et jeunes Liebchen, de s’égarer dans des genres moins sérieux, le temps d’écrire l’un ou l’autre poème. Que pensez-vous de celui-là? Antoine Mack Ils s’aimaient si tendrement, tous les deux...Elle était friponne, il était voleur.Quand il s’adonnait à des tours de vaurien,Elle se jetait sur le lit et riait. ... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 21:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2010

Le deuil de la déesse amoureuse

Le temps s’écoule immuablement et rien n’est plus rapide que les années qui s’enfuient, dit Ovide. Adonis, le fils que conçut Myrrha l’incestueuse, est devenu un jeune homme. Il est plus beau aujourd’hui qu’il n’a jamais été. Et le voilà qui enchante Vénus elle-même... Adonis' Dream (Richard Franklin) L’enfant au carquois, à qui on le comparaît lorsqu’il naquit, embrassait la déesse, sa mère. La pointe d’une flèche dépassait et blessa le sein de Vénus, bien plus profondément qu’elle ne pouvait le croire. Alors,... [Lire la suite]
Posté par Oiseleur à 21:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :